26 novembre 2020
investissement

Investir dans le locatif : avantages et inconvénients

De nos jours, de plus en plus d’investisseurs s’intéressent à l’immobilier locatif. De par ses nombreux avantages, ce secteur d’activité a réussi à convaincre les plus sceptiques. Cependant, certains risques méritent d’être étudiés avant de s’y aventurer.

Qu’est-ce que l’investissement locatif ?

L’investissement locatif consiste à acquérir un ou plusieurs biens immobiliers dans le but de les mettre en location. La plupart du temps, il s’agit d’un investissement très rentable, car toutes les charges seront couvertes par les recettes locatives et les déductions fiscales. L’investissement locatif permet de bâtir un patrimoine, de gagner des revenus additionnels et de profiter de certaines réductions d’impôts selon la nature du bien que l’on possède.

Ce type d’investissement permet également de compenser l’insuffisance de logement (environ 500 000 logements) et stimule l’économie. De ce fait, l’état l’encourage en permettant aux investisseurs de bénéficier d’un environnement fiscal favorable.

Les avantages de l’investissement locatif

De nombreux facteurs font de l’investissement locatif une activité très attractive. Lorsqu’on décide d’investir dans l’immobilier locatif, on peut facilement bénéficier d’un crédit auprès d’une institution financière. Le crédit sera ensuite remboursé par les loyers perçus auprès des locataires pendant une période donnée. Lorsqu’on fait une soustraction entre le montant de la dette, les loyers perçus auprès des locataires et les économies faites grâce aux réductions d’impôts, on obtient l’effort d’épargne.

En effet, l’effort d’épargne n’est rien d’autre qu’une dépense additionnelle que fait le propriétaire lorsque le montant des loyers perçu chez les locataires ne lui permet pas de rembourser ses mensualités. Dans de nombreux cas, l’effort d’épargne est nul et la dette se paie d’elle-même sans aucun apport du propriétaire. En ce qui concerne les impôts, l’état a mis en place des politiques de défiscalisation immobilière pour encourager l’investissement dans l’immobilier locatif. Ces lois sont nombreuses.

La plus en vue de toute est la loi Pinel. Elle permet au propriétaire de bénéficier d’une réduction d’impôt allant jusqu’à 21 % du montant total de l’investissement. Toutefois, pour bénéficier d’une telle réduction, il devra s’engager à louer son bien pendant une durée de 12 ans. Quant à la location des biens neufs, la loi Pinel exige une durée de location minimale de 6 ans. Ainsi, le propriétaire pourra bénéficier d’une réduction d’impôts allant jusqu’à 12 % de son investissement.

L’investissement locatif favorise la croissance économique d’une nation. En effet, ce secteur est pourvoyeur d’emploi (6e employeur français) et participe en grande partie au Produit Intérieur Brut. En 2015, le volume des transactions en Europe était supérieur à 70 milliards d’euros.

Il faut également noter que l’investissement locatif est en parfaite adéquation avec les besoins d’une société sans cesse grandissante. En France, on dénombre plus de 3 millions de personnes mal-logées ou sans logement fixe. Enfin, l’investissement dans l’immobilier locatif donne l’assurance d’un retour sur investissement élevé au vu du faible risque encouru et du taux d’emprunt faible.

Les inconvénients de l’investissement locatif

Malgré ces nombreux avantages, l’investissement dans l’immobilier locatif n’est pas sans risques. Il arrive parfois qu’un appartement reste inoccupé pendant plusieurs mois après le départ d’un ancien locataire. Cette période qui sépare le départ de l’ancien locataire et la venue du nouveau locataire est appelée « la vacance locative ». Les vacances locatives représentent des pertes pour les propriétaires, car l’appartement ne génère pas de revenu. Les propriétaires peuvent limiter les périodes de vacances locatives en insistant sur certains facteurs comme le confort des appartements, leurs emplacements, etc.

L’investissement locatif est un placement sur le long terme. Lorsqu’il est bien géré, le propriétaire peut avoir un retour sur investissement après quelques années. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles il est conseillé de recourir à un professionnel. De par ses stratégies et son expérience, il permettra de rentabiliser le bien dans un délai plus raisonnable. De plus, il ne faut pas négliger les retards et les non-paiements de loyer. Ce sont des risques liés à l’investissement locatif qui peuvent créer des manques à gagner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *