26 juin 2022
le système immunitaire

C’est quoi le système immunitaire ?

Le système immunitaire se charge de défendre l’organisme contre des agents pathogènes. En effet que ce soit des virus, bactéries ou parasites, tout ce qui est classé d’agressions venant de l’extérieur est bloqué par le système immunitaire.

Lorsque l’organisme est agressé, une inflammation du ou des tissus concernés apparait. Cela veut dire que le tissu atteint réagit contre l’agression. C’est un processus d’autodéfense.

Les organes responsables du système immunitaire

Certains organes de notre corps sont là pour veiller à ce que l’agent pathogène ne prolifère pas dans notre corps. Ce sont les organes lymphoïdes comme les amygdales, les ganglions lymphatiques, la moelle osseuse et même la rate. Ces organes sont responsables de la production des cellules de l’immunité et augmente ainsi la chance de réussir à notre système immunitaire. Mais ces organes jouent un rôle essentiel à ce que les cellules immunitaires puissent différencier toute molécule ou substance qui fait partie de notre organisme, des autres organismes étrangers.

Les différentes immunités

Il existe cependant deux sortes d’immunités distinctes. À savoir l’immunité acquise dès la naissance. Appelée immunité innée, sa tâche n’est pas bien définie. La deuxième immunité, quant à elle, est plus spécifique. Elle va après chaque infection ou vaccination, se développer. Elle a la particularité de mémoriser chaque agent pathogène qu’elle va rencontrer. Elle va ainsi accroître la réponse immunitaire à la prochaine confrontation avec un agent qui l’a déjà induit, pour mieux le combattre.

Entretenir son système immunitaire avec un probiotique immunité

Le probiotique immunité est un produit pharmaceutique composé de vitamine D, de bactéries comme le lactobacillus plantarum, le lactobacillus acidophilus, le bifidobacterium qui assure le bon fonctionnement d’un système immunitaire.

Mais tout d’abord, il faut savoir que notre système immunitaire peut être fragilisé par de nombreux facteurs : Soit la fatigue, l’angoisse, la façon de s’alimenter ou même le changement de saison. Cependant le dysfonctionnement de la flore intestinale et du microbiote peut aussi affaiblir le système immunitaire.

Le rôle du probiotique immunité est alors de créer un équilibre entre les bonnes et les mauvaises bactéries. Ceci rétablit ainsi la bonne digestion, diminue le risque de diarrhées. Le transit intestinal est bien régulé. L’immunité se trouve améliorée, et le risque d’infection est moindre. La synthèse de certaines vitamines comme le K et le B est aussi favorisée. Le probiotique immunité peut même prévenir la rechute des mycoses vaginales. Il contribue aussi à lutter contre les bactéries qui provoquent l’ulcère gastrique. Le produit est même utilisé en neuropsychiatrie pour traiter certains troubles et dépressions.

Les différentes variétés de probiotique immunité

Il existe plusieurs variétés de probiotique. Comme dans le cas d’un déséquilibre du microbiote cutané, causant ainsi une inflammation, une acné ou un eczéma, il faut un probiotique pour la peau.

Dans le cas d’une personne souffrant de surpoids, le probiotique pour maigrir comme le lactobacillus Gasseri sera mieux adapté.

En cas de constipation, un probiotique constitué de bifidobacterium animalis, de lactobacillus ou de streptococcus, convient mieux.

Comment utiliser le probiotique ?

Comme c’est un produit pharmaceutique, un avis médical serait conseillé pour prendre le probiotique. Même si le produit est bien toléré par les femmes enceintes. Toutefois, pour une utilisation en complément alimentaire, une cure d’un mois renouvelable durant un an est plus appropriée. L’alimentation joue un rôle en parallèle avec le probiotique, elle doit être diversifiée. Le yaourt est par exemple réputé renfermer de bonnes bactéries, et aide le probiotique dans son travail.

Quand on commence à prendre ce produit, cela peut néanmoins provoquer des troubles de l’intestin. À savoir un ballonnement. Commencer à petite parait alors plus sage, pour augmenter la dose au fur et à mesure que le métabolisme s’adapte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.