10 juillet 2020
Démence fronto temporale

Qu’est-ce que la démence fronto temporale?

La démence fronto temporale est une maladie qui touche les séniors. Elle est dégénérative et peut avoir quelques conséquences sur la vie quotidienne des patients. Heureusement, il existe des traitements.

L’essentiel sur la démence fronto temporale

L’âge avancé annonce l’arrivée de plusieurs maladies et troubles que certains craignent par-dessus tout. Ce peut être notamment la ménopause et ses symptômes inconfortables, les maladies dégénératives connues ou la démence fronto temporale. Assez méconnue encore, la troisième touche de plus en plus de personnes chaque année en France. Retour donc sur l’essentielle à savoir sur cette pathologie.

Qu’est-ce que la démence fronto temporale ?

Selon les statistiques, la démence fronto temporale toucherait 6 000 personnes en France et des millions dans le monde. C’est une maladie qui touche essentiellement les séniors de plus de 50 ans. Mais pour ceux qui sont victimes d’une démence fronto temporale héréditaire, il est possible qu’elle se déclare plus tôt, vers l’âge de 40 ans. C’est le cas de 20 à 30% des cas.
Dit simplement, il s’agit d’un trouble qui touche le lobe frontal et temporal du cerveau. Ce sont, selon les scientifiques, les zones qui gèrent les émotions et les impulsions. Ce qui avoir quelques conséquences dans la vie quotidienne des patients : perte d’autonomie, perte de mémoire, etc. la maladie peut se présenter sous 3 formes. Aussi, les symptômes peuvent varier. Il est notamment impossible de définir exactement le type de démence dont souffre un patient avant son autopsie.
Outre les symptômes, pour diagnostiquer une démence fronto temporale, il faut passer une IRM. Une consultation chez un neurologue est alors nécessaire, en plus de tests classiques de mémoire, et la ponction lombaire.

Les symptômes de la démence fronto temporale

Il est facile de diagnostiquer la démence fronto temporale. Les symptômes peuvent toutefois être assimilés à ceux de l’Alzheimer. Aussi, une confirmation avec un professionnel est de rigueur.
Les troubles du comportement sont les premiers signes de cette démence. Les patients peuvent présenter un changement d’humeur soudain, une irritabilité ou agressivité, des angoisses, des obsessions, des fugues, la désinhibition, etc. Certains sont victimes d’apathie et de dépression. Tout dépend des patients.
La démence fronto temporale s’accompagne également de trouble du langage. Le patient ne trouve pas ses mots, aura du mal à comprendre certaines choses, aura du mal à s’exprimer et enfin, ne pourra plus parler.
Il y a également la perte d’autonomie. Les muscles faiblissent pour finir par ne plus répondre.
Enfin, il y a les troubles cognitifs : le patient a du mal à se retrouver, à s’organiser, et perdra la mémoire.

Comment traiter la démence fronto temporale ?

Comme toutes les maladies dégénératives, traiter définitivement la démence fronto temporale n’est pas possible. C’est-à-dire qu’une fois toucher, vous ne pouvez plus espérer retrouver une vie normale. Néanmoins, il existe des solutions pour retarder les effets de la maladie et garder le plus longtemps possible une certaine autonomie.
En cas de trouble du langage, l’intervention d’un orthophoniste est de rigueur. Ce professionnel travaille avec le patient pour l’aider à s’exprimer correctement aussi longtemps que possible. Il proposera des exercices pour le faire parler.
L’ergothérapie est également une alternative assez prisée pour soigner cette démence. Les traitements permettent de garder et de booster la fonction cognitive. Autrement dit, les professionnels proposeront des soins afin de booster le cerveau.
En cas de perte de motricité, le kinésithérapeute est un allié à ne pas minimiser. Il fera des massages et des manipulations pour aider les muscles à être plus résistant. Ce qui aidera à avoir le plus longtemps possible une certaine autonomie.
Il existe également la méthode MALO qui est un ensemble d’exercice sur mesure à mettre en place avec les aidants du patient afin de l’aider à stimuler le cerveau et le langage à la maison. Efficace et ne prenant que 40 minutes par jour, c’est une technique prisée pour sa simplicité. Pas besoin de l’aide d’un professionnel pour faire les exercices.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *