17 avril 2021
Domiciliation pour auto-entrepreneur

Toutes les conditions pour devenir un auto entrepreneur

Se lancer à son propre compte : c’est la nouvelle tendance actuellement en France. Non seulement c’est pratique pour vous assurer une belle carrière, mais aussi le gage de travailler dans un domaine et dans l’ambiance qui vous plait. Mais attention, il ne suffit pas d’avoir une idée pour vous lancer. Encore faut-il vous déclarer au RCS. Et pour ce faire, il y a quelques conditions à respecter.

Une domiciliation auto entrepreneur officiel

Où allez-vous exercer votre activité ? Où est-ce que les clients et les collaborateurs pourront vous trouver en cas de besoin ? Quelle adresse allez-vous mettre sur les documents officiels de votre entreprise ? En d’autres termes : quelle domiciliation auto-entrepreneur allez-vous choisir ?
C’est la première condition pour commencer à travailler officiellement et légalement en tant qu’auto entrepreneur sur le marché. La loi exige en effet que vous déclarez votre activité avec une adresse de siège social bien précise qui sera d’ailleurs aussi mentionnée dans votre Kbis.
En la matière, vous avez plusieurs solutions. La première est couteuse. Il s’agira de louer des bureaux classiques et de grande taille. Mais c’est une alternative qui ne semble pas idéale pour ceux qui n’ont pas besoin d’énormément d’espace pour travailler. La seconde est pratique et ne coute pas un centime. Il s’agit de domicilier votre activité chez vous. Mais cela implique que des clients ou des prospects pourront venir vous voir à n’importe quel moment chez vous. Et ce n’est pas idéal pour votre vie de famille. La dernière solution est une moyenne des deux. C’est une alternative de domiciliation qui commence aussi à avoir le vent en poupe actuellement. Il s’agit de louer une domiciliation à des professionnels pour quelques dizaines d’euros par mois. Vous aurez alors une adresse professionnelle et tout un panel de prestation qui vous permettront de mieux gérer votre activité. À cela s’ajoute un petit espace de travail pour quand vous aurez envie de travailler d’autre part que de chez vous.

Un compte bancaire professionnel

Outre la domiciliation auto-entrepreneur, la loi exige aussi désormais aux travailleurs indépendants d’avoir leur propre compte bancaire professionnel. Utiliser votre compte personnel n’est donc plus une alternative.
Un compte bancaire pro permet de mieux gérer votre comptabilité. Sans compter que c’est un excellent moyen pour séparer votre vie privée et votre vie professionnelle. Ce qui vous facilite aussi le suivi du développement de votre activité.
En tant qu’auto entrepreneur, vous n’avez pas de capital fixe initial de départ à avoir et à déposer sur ce compte. Pour votre enregistrement officiel dans les RCS, il suffit que le compte soit disponible. Néanmoins, pour le développement de votre activité et les dépenses de prospection en tout genre, vous pouvez compter sur l’aide des banques et les crédits professionnels.

Des conditions inhérentes à la personne

Sachez que, malgré une domiciliation auto-entrepreneur en France, la loi est très claire concernant la constitution d’une entreprise dans le pays. Vous devez être résident pour ce faire. Ou du moins, vous devez avoir une carte de séjour qui vous permette justement d’œuvrer sur le territoire.
Et bien évidemment, les personnes mineures non émancipées ne peuvent pas prétendre à ce genre d’activité. Il faut avoir plus de 18 ans ou avoir été émancipés par la justice pour travailler en tant qu’entrepreneur.
Si vous ne pouvez pas être un salarié d’entreprise en même temps que vous êtes un auto entrepreneur, sachez que ce statut peut se marier avec d’autres. Tel est le cas par exemple d’un étudiant auto entrepreneur, une personne retraitée et auto entrepreneur ou encore un fonctionnaire et auto entrepreneur. Le tout est de savoir gérer votre temps et votre activité dans ces cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *