27 mai 2024
chanter

Comment avoir une voix plus puissante, plus juste et plus belle ?

La voix est un outil polyvalent, qui nous permet de communiquer, d’exprimer nos émotions, et même de créer de la musique. Pour les chanteurs, il n’est pas toujours facile de savoir tirer le meilleur parti de sa voix. Avec de la pratique, et en utilisant les bonnes méthodes, vous pouvez pourtant améliorer considérablement vos capacités vocales et trouver votre vraie voix sans endommager vos organes. À travers la respiration, le placement de la voix et d’autres techniques, découvrez comment libérer tout votre potentiel pour chanter sans vous limiter.

1. Travailler la justesse de votre voix

En tant que chanteur, le travail de la justesse constitue l’une des bases les plus importantes pour avoir une belle voix. La justesse se définit par la capacité à chanter des notes avec précision, sans être placé trop aigu ou trop grave. Elle nécessite bien sûr d’entrainer son oreille à reconnaître les notes et les harmonies.

L’accompagnement avec un instrument lors des exercices de gammes ou d’arpèges aide à travailler spécifiquement la justesse dans les différentes octaves. N’hésitez pas à vous munir d’un accordeur pour vérifier que la note chantée correspond bien à celle entendue sur le piano ou la guitare.

2. Peaufiner votre intonation

L’intonation se réfère à la manière dont vous chantez les notes d’un morceau, en prenant notamment en compte :

  • leur durée ;
  • leur hauteur ;
  • leur niveau d’expressivité.

En adoptant une intonation précise, vous serez capable d’émouvoir votre public et d’établir une réelle connexion avec les auditeurs. Le travail de l’intonation se base notamment sur la perception des nuances. Apprenez à chanter plus ou moins fort, sans jamais forcer sur votre voix. Essayez de ressentir les émotions que vous voulez faire passer, par exemple en pratiquant la visualisation. Développez également votre sensibilité musicale en variant les styles de morceaux que vous travaillez.

3. Développer une posture adaptée

En chant, c’est tout le corps qui participe à faire sortir un son juste et agréable. La posture idéale s’obtient en suivant les étapes suivantes :

  • tenez-vous debout, droit, les pieds écartés à largeur d’épaules, les genoux non verrouillés pour garder une base flexible ;
  • respirez profondément et relâchez votre dos pour qu’il adopte une posture naturelle, légèrement cambrée aux lombaires ;
  • tirez vos épaules vers l’arrière, vers l’avant, puis laissez-les se positionner au milieu naturellement, sans tension ;
  • gardez vos bras détendus le long du corps ;
  • placez votre tête alignée avec votre colonne, sans la pencher dans un sens ou dans l’autre ;
  • bâillez, ouvrez et fermez grand la bouche afin de détendre votre mâchoire et votre cou.

4. Maitriser la respiration par le diaphragme

On parle souvent de respiration diaphragmatique dans les techniques vocales. En effet, respirer avec son diaphragme assure un meilleur contrôle du souffle et du son produit, une puissance plus grande et une endurance vocale améliorée.

Si vous ne savez pas comment pratiquer la respiration par le diaphragme, commencez en posant votre main juste au-dessus du nombril. L’autre main se place sur la poitrine. Inspirez par le nez en essayant de gonfler l’abdomen : votre main sur le ventre se soulève, tandis que l’autre reste presque immobile. Expirez en vidant le ventre progressivement, comme si vous le poussiez dans une toute petite fente avec vos abdominaux.

Respirer par le ventre pendant que vous chantez vous aidera à mieux gérer le flux d’air et à disposer d’une voix bien plus qualitative.

5. Placer votre voix pour gagner en puissance

Le placement de la voix fait référence à la manière dont vous utilisez les cavités de résonance de votre tête et de votre poitrine pour amplifier ou modeler le son qui sort de vos cordes vocales. Un placement adapté aide à avoir une voix plus puissante et riche sans avoir besoin de forcer.

Pour trouver votre résonance, chantez une note confortable dans votre tessiture et essayez de localiser les vibrations à différents endroits : le front, les joues, le nez, les mâchoires, la gorge, le thorax. Dirigez la voix vers ces zones afin d’augmenter la puissance du son produit.

6. Travailler sur la projection de votre voix

La projection de la voix implique une combinaison entre :

  • le soutien respiratoire ;
  • la résonance ;
  • le contrôle musculaire.

En appliquant les principes déjà utilisés précédemment, concentrez-vous sur l’idée que tout votre corps participe à diriger le son de votre voix vers votre public. Restez engagé, tout en décontractant les zones de tension inutiles (la gorge, notamment, devrait être parfaitement relâchée).

7. Améliorer votre articulation

En plus de rendre votre texte plus compréhensible, donc de toucher plus facilement vos auditeurs, la netteté de votre articulation aide aussi à mieux chanter. Pour travailler votre articulation, testez des exercices classiques de diction. Vous pouvez aussi chanter en ouvrant exagérément la bouche afin de bien ressentir la position du palais, de la langue et de la gorge sur certaines voyelles ou certaines consonnes.

8. Vous faire aider par un professionnel du chant

Les cours particuliers de chant constituent peut-être la meilleure technique pour apprendre à bien chanter tout en respectant sa voix et ses cordes vocales. À raison d’un cours ponctuel, d’un stage pendant les vacances ou de sessions de chant hebdomadaires, vous avez tout à gagner à prendre des cours de chant avec un professeur qualifié. Il vous enseignera d’ailleurs la plupart des techniques évoquées dans cet article, avec beaucoup plus de succès que si vous les suivez seul.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *