29 novembre 2022
Bien choisir un radiateur électrique selon la situation

Bien choisir un radiateur électrique selon la situation ?

Entre radiateurs économiques, à inertie, convecteurs, radiants ou à accumulation, on s’y perd parfois. Nous vous proposons des conseils, une fiche d’information et des comparatifs pour vous aider à choisir votre radiateur électrique et vous tenir chaud. Chaleur douce, rayonnement, convection, puissance du radiateur… nous vous expliquons tout !

Choisissez votre radiateur ?

Si vous devez réaliser une installation complète, prenez le temps de vous informer, de comparer et d’équiper votre installation d’un système de programmation (fil pilote, gestionnaire d’énergie). Le choix d’un radiateur design dépend de la combinaison de plusieurs facteurs :

  • L’espace où il doit être installé. Une salle de bains n’est pas chauffée de la même manière qu’une chambre à coucher ;
  • la sensation thermique, liée au confort et au bien-être. Elle est conditionnée par la diffusion de la chaleur ;
  • l’élévation de température doit être conforme à l’espace d’installation et aux habitudes de l’utilisateur ;
  • le volume à chauffer et l’isolation de l’habitation. Attention aux pertes de chaleur par les fissures : elles consomment beaucoup d’énergie ;
  • le budget. L’idéal ne rentre parfois pas dans notre poche.

Pour les pièces régulières, un radiateur à inertie est préférable (chaleur économique et homogène). Pour la salle de bains, si vous n’avez pas de programmateur, optez pour un radiateur avec ventilation (un sèche-serviettes associé à un ventilateur garantit une montée rapide de la température). Pour les couloirs et les cuisines, un radiateur ou un convecteur peut suffire, car ces zones ne sont pas occupées en permanence.

Le fonctionnement du radiateur convecteur électrique

Les convecteurs chauffent l’air directement au moyen d’une résistance électrique. L’air chaud monte et fait place à de l’air froid, qui est à son tour chauffé. Le mouvement d’air généré est ce qui permet de diffuser la chaleur, la convection se résumant au transport de la chaleur par la circulation des gaz. L’air s’assèche et entraîne une différence de température, ce qui provoque un courant d’air dans la pièce qui soulève souvent la poussière. Le convecteur est adapté aux zones de passage bien isolées, car il permet une montée en température rapide. Si un ventilateur est ajouté pour accélérer la circulation, le convecteur peut faire monter la température très rapidement. Comme le convecteur assèche l’air, il est recommandé d’utiliser un humidificateur d’air pour augmenter le taux d’humidité dans la pièce. Le convecteur déstabilise l’équilibre des ions (supprime les anions) nécessaires à notre bien-être.

Noyaux de chauffage à fluide caloporteur solide et liquide

L’augmentation de la température et la production de chaleur varient en fonction du cœur de chauffe du radiateur à inertie. Les radiateurs à inertie avec fluide caloporteur offrent une montée en température plus rapide que les radiateurs à inertie de type sec et sont également plus légers. Le fluide caloporteur peut être du glycol, de l’huile minérale ou de l’huile végétale. Les liquides caloporteurs stockent moins bien la chaleur que les matériaux solides et ont donc moins d’inertie. Des fuites peuvent se produire au fil du temps. Les radiateurs à huile sont la version portable des radiateurs à inertie liquide ;

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *